k Retour

COLLOQUE : PENSER LES ARTS SITUÉS

04/12/2019 h 06/12/2019 F Rajouter au calendrier 2019-12-04 2019-12-06 Europe/London COLLOQUE : PENSER LES ARTS SITUÉS

Le colloque Penser les arts situés se propose de soumettre à la discussion la notion « d’arts situés », susceptible d’apporter un éclairage renouvelé sur la perception des œuvres d’art et leur mise en usage, notamment, dans un contexte muséal. Elle prend en compte l’œuvre d’art dans la globalité de sa dynamique processuelle, l’ensemble des relations que l’œuvre entretient avec ses environnements, tant du point de vue de ses conditions de réalisation que des dynamiques sociales, esthétiques et culturelles de sa réception. Depuis la naissance et l’affirmation des avant/gardes, au début du XXe siècle, les « arts du dehors » - arts des fous, arts primitifs, arts bruts, arts outsiders, par exemple -, ne cessent d’imposer l’évidence de leur situation, singulière et irréductible aux processus d’artification qui leur confèrent légitimité et visibilité dans le « monde de l’art ». Les arts du dehors, par les effets de frontière qu’ils ne cessent de mettre en mouvement, constituent un terrain d’enquête idéal pour identifier et comprendre l’inscription de toute forme d’expression artistique dans cette dynamique complexe de la situation.

La collection du musée du Trinkhall, essentiellement composée d’œuvres d’art réalisées par des artistes handicapés mentaux dans un contexte d’atelier, offre un très riche exemple de situation, tant en raison des dispositifs collectifs qui sont liés à la création en atelier, qu’en raison des dispositions psychiques particulières des artistes porteurs d’un handicap mental. La notion d’arts situés se donne dès lors comme l’instrument adéquat pour penser la relation art et handicap mental et concevoir la politique muséale du Trinkhall, en évitant toute forme de réduction ou de stigmatisation qui entachent, trop souvent, l’invention et la réception des « arts du dehors ».

En faisant appel à des spécialistes de l’art – historiens, anthropologues ou philosophes -, et à des acteurs de terrain confrontés à la création en atelier et à la question du handicap mental, le présent colloque ambitionne de donner corps à la notion d’arts situés, dont l’opérativité concerne aussi bien le domaine de la critique que celui de l’action muséale et, plus généralement, de l’action culturelle.

Le programme complet ici !
Trinkhall Museum (anciennement MADmusée), Rue Fabry, 19 B-4000 Liège Trinkhall Museum (anciennement MADmusée)

Le colloque Penser les arts situés se propose de soumettre à la discussion la notion « d’arts situés », susceptible d’apporter un éclairage renouvelé sur la perception des œuvres d’art et leur mise en usage, notamment, dans un contexte muséal. Elle prend en compte l’œuvre d’art dans la globalité de sa dynamique processuelle, l’ensemble des relations que l’œuvre entretient avec ses environnements, tant du point de vue de ses conditions de réalisation que des dynamiques sociales, esthétiques et culturelles de sa réception. Depuis la naissance et l’affirmation des avant/gardes, au début du XXe siècle, les « arts du dehors » – arts des fous, arts primitifs, arts bruts, arts outsiders, par exemple -, ne cessent d’imposer l’évidence de leur situation, singulière et irréductible aux processus d’artification qui leur confèrent légitimité et visibilité dans le « monde de l’art ». Les arts du dehors, par les effets de frontière qu’ils ne cessent de mettre en mouvement, constituent un terrain d’enquête idéal pour identifier et comprendre l’inscription de toute forme d’expression artistique dans cette dynamique complexe de la situation.

La collection du musée du Trinkhall, essentiellement composée d’œuvres d’art réalisées par des artistes handicapés mentaux dans un contexte d’atelier, offre un très riche exemple de situation, tant en raison des dispositifs collectifs qui sont liés à la création en atelier, qu’en raison des dispositions psychiques particulières des artistes porteurs d’un handicap mental. La notion d’arts situés se donne dès lors comme l’instrument adéquat pour penser la relation art et handicap mental et concevoir la politique muséale du Trinkhall, en évitant toute forme de réduction ou de stigmatisation qui entachent, trop souvent, l’invention et la réception des « arts du dehors ».

En faisant appel à des spécialistes de l’art – historiens, anthropologues ou philosophes -, et à des acteurs de terrain confrontés à la création en atelier et à la question du handicap mental, le présent colloque ambitionne de donner corps à la notion d’arts situés, dont l’opérativité concerne aussi bien le domaine de la critique que celui de l’action muséale et, plus généralement, de l’action culturelle.

Le programme complet ici !

C Pour plus d'infos:

Trinkhall Museum (anciennement MADmusée)

Du MADmusée au TRINKHALL

Le 20 mars 2020, le TRINKHALL MUSEUM ouvrira les portes de son nouveau bâtiment.
Durant les travaux de transformation de son bâtiment parc d’Avroy, le musée est installé Rue Fabry 19 à Liège.

Ce bâtiment ne compte pas de salle d’exposition. Pour le programme des expositions ponctuelles et les activités du musée reportez-vous à notre page Facebook.

Le service éducatif bénéficie d’un espace pour accueillir les écoles et les associations. Il y développe des activités, inscrites dans une démarche de participation et de réflexion, qui interrogent et éclairent les relations entre art et société.

Le centre de documentation illustre toutes sortes de pratiques et procédés artistiques « hors normes » touchant aux expressions suivantes : art différencié, art brut, art outsider, etc. Le centre se compose en outre d’une section spécifique dédiée aux architectures non-conventionnelles.

Accessible sur rendez-vous. Les ouvrages sont à consulter sur place, du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

En mars 2020, le musée réintégrera son bâtiment du parc d’Avroy entièrement rénové. La rénovation concerne non seulement les murs, mais également l’identité et le projet du musée. Le MAD devient le TRINKHALL et le Musée des Arts Différenciés celui des arts situés.

Le Trinkhall Museum est le musée du Créahm. Sa singularité est d’assurer la conservation, la valorisation et la diffusion d’œuvres produites par des artistes handicapés mentaux dans un contexte d’atelier. Des œuvres produites par le Créahm mais aussi par tous les ateliers qui, dans le monde entier, ont pour objectif de révéler et de déployer des formes d’art produites par des personnes handicapées mentales. Cette collection, mondialement reconnue, est unique et originale ; elle compte actuellement près de 3000 œuvres.

JScolaire

Le jeu de société du musée.

Un jeu de société pour créer son propre musée. Trink Hall – Le jeu de société du musée est un jeu de cartes palpitant : vous devez exposer les œuvres de la collection dans votre propre musée. Vos adversaires font de même ; chaque galerie doit être organisée suivant une thématique préalablement définie. Pour vraiment réussir, vous devrez composer avec les aléas liés à la conservation des œuvres et les besoins du public. Impressionnez vos visiteurs en exposant côte à côte des œuvres d’art de goût, et qui répondent à des thématiques !

Ce jeu permet aux participants de découvrir et d’observer la collection de manière ludique, mais aussi, à travers les thématiques, de réfléchir à la place de l’art dans la société.

Le service éducatif se réfère à des méthodes de pédagogie dites « actives », c’est-à-dire que le participant est acteur des animations ; il est encadré, mais il doit s’impliquer. Les actions visent le développement de l’autonomie et de la pensée créatrice. Il s’agit d’une méthode globale qui tient compte de l’environnement socioculturel des participants.

Ce jeu de société se joue en équipe (classes/groupes), dans nos locaux, dans votre école, dans les locaux de votre association… partout où vous le souhaitez !

Le musée propose également des visites/animations de ses expositions menées hors les murs (programme à suivre sur la page Facebook du musée).

lVoir l'offre

LPublic à besoins spécifiques

Les locaux occupés par le musée durant les travaux de rénovation de son bâtiment ne sont pas accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR) !

Toutefois, merci de prendre contact avec le musée pour toutes demandes de ce type car des aménagements sont envisageables : 00 32 4 222 32 95. – mediation@madmusee.be

2 B

Informations pratiques

Trinkhall Museum (anciennement MADmusée)

Rue Fabry, 19
B-4000 Liège

Offres spécifiques

  • Wallonie Destination Qualitélabel Wallonie destination qualité
  • Accessible aux véloslabel velo
  • Réductions pour les publics précariséslabel velo

Autres événements dans le même thème

G

Newsletter

Tout sélectionner
binnenkort Online
bald Online